Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mike Oldfield

Mike-1978.jpgMike Oldfield, compositeur, guitariste, et multi-instrumentiste britannique est l'objet de ce blog, où je viens ajouter, occasionnellement, une bribe de biographie ou  quelques informations sur sa riche discographie.

Recherche

Flash infos

11/03/2014 : le nouvel album "Man On the Rocks" est entré dans les classements britanniques en 12e position. Mike Oldfield prépare une version radio de "Moonshine" pour continuer à promouvoir l'album et espère pouvoir percer sur le marché américain.

Archives

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Geo Visitors Map

Articles Récents

11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 19:58

Mise à jour 14/01/2014 : la sortie de 'lalbum est repoussée au 3 mars 2014.

Mise à jour 04/11/2013 : écoutez un extrait de cet album via cet article et celui-ci.

Mise à jour 18/02/2014 : regardez le vidéo du premier single ici

Mise à jour 18/02/2014 : regardez des extraits de l'album en session acoustique ici

Mise à jour 25/02/2014 : des extraits des 11 chansons ICI

 

 

Caroline Monk, assistante personnelle de Mike Oldfield, a dévoilé en exclusivité sur la page Facebook officielle de Mike Oldfield le titre et le contenu de son prochain album, qui sortira le 3 mars 2014.

 

 

ouvrezlesguillemets.jpgVirgin EMI a le plaisir d'annoncer le premier album de Mike Oldfield à comprendre des morceaux inédits depuis 2008. Avec ses 11 morceaux tout nouveaux, MAN ON THE ROCKS est un album basé sur des chansons très intimes qui reflètent la plupart des différentes influences de Mike. Enregistré aux Bahamas, le 25e album studio de Mike a été produit par lui avec le légendaire producteur britannique Stephen Lipson (Jeff Beck, Paul McCartney, Annie Lennox). Man On The Rocks comprend des musiciens tels que le bassiste légendaire Leland Sklar (Phil Collins, Crosby, Stills & Nash, James Taylor) et le batteur John Robinson (Michael Jackson, Eric Clapton, Daft Punk). Bien qu'Oldfield ait travaillé avec quelques un des chanteurs les plus célèbres dans le passé, il a trouvé ici un jeune talent incroyable pour interpréter ses textes, Luke Spiller du groupe the Struts.

 

Son titre de travail,  'Rock' souligne le style direct de l'album, qu'on peut entendre notamment sur le morceau 'Irene' dominé par la guitare et inspiré par l'ouragan de catégorie 3 qui a frappé les Bahamas en 2011. Cependant, c'est -comme vous pourriez vous y attendre de la part de celui qui a donné au monde 'Tubular Bells' et tant d'autres choses par ailleurs-  un album offrant une palette variée et contrastée, allant d'un morceau d'ouverture ayant un certain punch commercial ('Sailing') à une chanson d'inspiration folk magnifique (‘Dreaming In The Wind’) pour se conclure sur la gravité émotionnelle d'une reprise d'une chanson gospel de William McDowell’s, 'I Give Myself Away’.

 

Alors qu'il a été vu pour la dernière fois lorsqu'il s'est produit à la demande expresse de Danny Boyle devant 900 millions de téléspectateurs à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, Man On The Rocks confirme le statut de Mike Oldfield comme un des talent les plus singuliers à avoir émergé du Royaume-Uni. Le documentaire récent de la BBC4 '...plus Tubular Bells – l'histoire de Mike et son album emblématique – renforce un peu plus cela.

 

"Cela a été un plaisir de réaliser Man On The Rocks avec une équipe de musiciens aussi dévouée," dit Oldfield. “Pendant un long moment, j'ai pensé que je n'enregistrerai plus de nouvelle musique. Mais, après l'allégresse des Jeux Olympiques et la redécouverte de mon ancienne discographie, j'ai senti que le temps était venu de revenir avec cet album, un de mes préférés à ce jour.”

 

Man On The Rocks sortira le 3 mars 2014fermezlesguillemets.jpg

 

 

ManOnTheRocks

 

 

Notes de Caroline Monk : Mike et Universal sont encore en discussion sur le contenu d'une édition spéciale Deluxe qui arriverait ensuite.

 

L'album sera disponible en version CD (lien amazon) standard et en vinyle et édition limitée double vinyle.

 

Le contenu de l'album sera le suivant :

01 Sailing

02 Moonshine

03 Man On The Rocks

04 Castaway

05 Minutes

06 Dreaming In The Wind

07 Nuclear

08 Chariots

09 Following The Angels

10 Irene

11 I Give Myself Away

 

Cet autre article parle de l'enregistrement de l'album pendant l'été 2013.

 

Repost 0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 18:00

Cette année 2013 est celle du 60e anniversaire de Mike Oldfield (le 15 mai) et du 40e anniversaire de la sortie de Tubular Bells (le 25 mai). Pour marquer l'évènement, l'équipe du magazine Dark Star a organisé le 6 juillet une convention de fans de Mike Oldfield dans la ville de Reading où Mike Oldfield a vu le jour il y a 60 ans.

tb 40 years

L'évènement a eu lieu dans un café du campus de l'université de Reading, tout au long de l'après-midi du samedi 6 juillet, sous un soleil radieux. Les portes ont ouvert à 12h00. Ventes d'objet de collection, de merchandising Dark Star ou de disques de Terry Oldfield ont commencé dès l'ouverture.

De 13h00 à 14h00, deux conférences de fans ont entamé le bal des évènements de la journée. Ryan Yard a présenté son travail de retranscription d'Amarok. Puis Andy Carlo a proposé un voyage commenté dans l'univers de MusicVR.

Amarok

Ryan Yard présente sa retranscription d'Amarok. Photo : ND

 

A 14h15 s'est tenu la première séance de "Questions & Answers", sorte de conférence où des personnes ayant collaboré avec Mike répondent aux questions des fans.

La première séance "années 70" a rassemblé le flûtiste Leslie Penning (Ommadawn, Portsmouth...), Terry Oldfield, Tom Newman et Phil Newell (technicien qui a travaillé sur les albums de Mike des années 70). Leslie Penning a été interrogé sur l'origine de morceaux inédits qui ont fait surface récemment sur Facebook (les 'Througham Lost Sessions'). Terry a été interrogé sur les changements de personnalité de Mike après sa thérapie 'exegesis' de 1979 (aucun changement vis à vis de la famille selon Terry). Tom et Phil se sont notamment exprimés sur les différences entre Tubular Bells 1973 et Tubular Bells 2003.

QA

Q&A "années 70". Photo : ND

 

La deuxième séance "années 80" a mis face au public le bassiste Phil Spalding (Crises, Discovery Tour...) et le chanteur Barry Palmer (Discovery).

AndyCarlo

Phil Spalding et Barry Palmer. Photo : Andy Carlo

 

Voici un court extrait vidéo de l'entretien (vidéo de Andy Carlo) :

 

 

Cette séance a rapidement été interrompue pour laisser la place à une surprise : une connexion Skype avec Mike Oldfield !! Etant assis à côté de Caroline Monk pendant qu'elle préparait sa connexion Skype, j'ai vu le coup venir (mais d'autres s'en était doutés, n'est ce pas Yannick !?) et j'ai pu démarrer une vidéo juste à temps !.

Skype

Caroline, assise à coté de moi, contacte Mike. Photo : ND

 

Voici la première vidéo. L'entretien Skype ayant duré pas loin de 30 minutes, il est sur 4 vidéos. Voir ci-dessous les liens vers les vidéos de Tim Prevett et d'Olivier Barsot prises sous des angles différents.


 

Le lien de cette vidéo sur YouTube est  http://www.youtube.com/watch?v=Kn6yIUNDxlk (1ère partie, naviguer dans YouTube pour trouver les 3 autres parties)

Les vidéos de Tim Prevett http://www.youtube.com/watch?v=eA27lTEOFVY (1ère partie, naviguer dans YouTube pour trouver les 2 autres parties)

Les vidéos de Olivier Barsot http://www.youtube.com/watch?v=gNArnXf892Q (1ère partie, naviguer dans YouTube pour trouver les 3 autres parties)

 

Henrik2

Les fans pendant les séances de Q&A. Photo : Henrik Colding Niemann

L'image était floue tout au long de l'entretien, dommage ! On n'a pas bien vu le visage de Mike Oldfield et il semble qu'il nous voyait flou également. Mike a dit notamment lors de cet entretien

Sur le nouvel album

- Steve Lipson (le producteur) travaille encore dessus

- un chanteur prénommé Luke devait commencer à enregistrer les chants vers la mi-juillet. Il chantera toutes les chansons, y compris la chanson "irlandaise" (Caroline Monk avait passé une annonce sur Facebook pour demander des conseils sur des chanteurs irlandais)

- Mike doit encore retravailler des paroles

- Mike participera peut-être aux choeurs et fera tous les solos de guitare.

- L'album n'a pas de titre de travail, son titre sera celui d'une des chansons, probablement de la chanson "irlandaise" qui n'a pas encore de titre définitif.

- Il y aura donc une chanson inspirée par une journée passée par Mike en Irlande en 1983 ou 1984 avec Phil Spalding (Mike, en plaisantant peut-être, "je travaille sur cette chanson depuis 30 ans !"). La journée était froide et pluvieuse, il est question d'une bouteille de whisky Jameson's et de camaraderie...

- Une chanson sera consacrée aux émotions ressenties par Mike lors du concert des Jeux Olympiques. Le titre sera "Fallen with the Angels Down". Mike semble avoir été inspiré par le spectacle des anneaux de feu, qui a eu lieu juste avant le sien.

- L'album ne paraîtra sans doute que début 2014, car il ne sera terminé qu'à l'automne et la maison de disques a besoin d'environ deux mois pour préparer la promotion.

Tati

Le chat avec Mike Oldfield, Skype sur écran géant. Photo : Tatiana Porto

 

Sur le reste

- Mike Oldfield ne fera plus de tournée, il a gardé un très mauvais souvenir de la tournée Nokia de 2006, à cause des relations tendues avec le management.

- Mike est très content de ses remixes 5.1 de l'album Crises. Il est impatient de faire le remix 5.1 d'Amarok mais ce ne sera fait qu'après ceux de Discovery, Islands et Earth Moving. Sur ces albums, Mike a dit qu'il ne reprendra pas toutes les chansons en 5.1. Après Heaven's Open il n'y aura pas d'autres rééditions, car les bandes des albums de Warner ont été perdues.

- Mike fera "probablement un autre album instrumental"

- Il ne sait pas si la tournée Then & Now (1999) a été enregistrée et si un album live peut être fait.

- Mike Oldfield a échangé quelques instants avec Phil Spalding et Tom Newman et a tenu à féliciter Aidan Roberts and Daniel Holdsworth, les deux musiciens de "Tubular Bells for Two" dont il avait vu des extraits sur YouTube : "Je suis très impressionné par le façon dont vous le jouez parfaitement". Mike leur suggère malicieusement alors de faire "Amarok For Two" !

HenrikColdingNiemann

Aidan et Daniel félicités par Mike Oldfield. Photo : Henrik Colding Niemann

 

Après ce moment fort, l'écran a projeté le concert de Munich 1999 (filmé des coulisses !), puis il a été fait place au premier des deux concerts, celui de Terry Oldfield jouant des morceaux de ses derniers albums, avec sa compagne/partenaire Soraya. Comme son frère, Terry Oldfield a bien des talents : flûtes, guitare et chant avec une voix nettement meilleure que celle de son petit frère ;-) Les morceaux étaient plutôt variés, le répertoire allant de chansons tranquilles à des morceaux new age ou world music plus méditatifs. Le tout fut un moment très émouvant, suivi d'une séance de dédicaces.

Terry et Soraya ont gentiment plaisanté en évoquant la chaleur à Reading (31°), qui leur convenait tout à fait, puisqu'ils vivent en Australie depuis plusieurs années.

Terry

Concert de Terry Oldfield. Photo : ND

 

Un extrait du concert (vidéo de Lee Thomas) : 

 

Après ce concert, la Convention s'est conclue en partie avec les remises de prix de différents concours, les tirages de tombola, et la fermeture du bar.

A 19h00, les invités ayant payé leur place de concert sont alors invités à aller dans la salle de spectacle le Mojo's (et son bar !) pour assister à un des clous de la journée, le concert des "Tubular Bells For Two" !

Grand moment de "communion" d'une salle forcément très bon public et exigeante à la fois ! Aidan et Daniel étaient impressionnés et ont plaisanté en disant qu'ils avaient démarré ce projet sans savoir qu'il les emmènerait si loin et qu'ils avaient été étonné de voir que Mike Oldfield générait une passion susceptible de donner lieu à des conventions, comme pour Star Wars ! Après les deux parties de Tubular Bells, les musiciens nous ont donné une "suprise", en l'occurence un medley Ommadawn qu'ils semblent tester depuis leur passage à la Cigale, à Paris.

 

TB42

Concert de Tubular Bells For 2. Photo : Henrik Colding Niemann

 

En ce qui me concerne, j'ai trouvé cette journée exceptionnelle et je regrette quelle ait été si unique et si courte !

Je suis arrivé quelques temps après le début de la convention, vers 13h30 et j'ai très vite reconnu Yannick  qui m'a ensuite présenté les rares autres francophones présents, Olivier Barsot et Joël Roth (bon, Phil Spalding était lui aussi légèrement francophone...). Je suis parti ensuite exercer mon anglais auprès des autres nationalités !

 

Yannick

Marcus, Peter et Yannick, trois ceintures noires dans la catégorie fans de Mike Oldfield. Photo : ND

Tout naturellement, dans le bar et sa terrasse, on croise sans s'étonner (pour n'en citer que quelques uns) Caroline Monk, Terry Oldfield, Tom Newman (avec qui j'ai discuté un peu) et on met enfin un visage sur tous les fans connus par les mailings lists, les sites internet, les pages Facebook : Chris Dewey, Paul Harris, Peter Buttle, Marcus Junglas, Rainer Muenz, "Tati", Richard Carter, et plein d'autres... La force de cette convention est sans doute d'avoir pu réunir ces invités et des fans de plein de nationalités : anglais, danois, espagnols, allemands, brésiliens, suisse, belges, français...

JamesArgyle

Phil Spalding et Caroline Monk. Photo : James Argyle

Tati-copie-1

Tatiana Porto avec Phil Newell, Tom Newman et Phil Becque (caché par Tom). Photo : ND

De nombreuses personnes ont émis le souhait qu'il y ait d'autres évènements comme celui-là. Espérons donc qu'il ne faudra pas attendre le 45e ou 50e anniversaire de Tubular Bells pour cela !

DarrinMcKenney

Photo : Darrin Mackenney

Des reportages photos de cette journée à Reading peuvent être consultés sur Google :

Les meilleures photos sont sans discussion possible celles de Henrik Colding Niemann (prière de ne pas modifier ces photos sans l'accord de leur auteur) 

Mes photos sont ici

 

Un GRAND MERCI aux organisateurs de cet évènement, Chris, Paul & Michael de Dark Star.

DarkStar

L'organisation et l'animation impeccables de Chris Dewey et Paul Harris. Photo : ND

Repost 0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 19:55

L'album de chansons rock sur lequel Mike Oldfield travaille depuis quelques années est maintenant en cours d'enregistrement au Studio D de The Village à L.A. !

Comme il l'avait annoncé en décembre 2012 (voir la fin de cet article), des premières parties de l'album ont été enregistrées à Los Angeles. Des sessions à Londres vont suivre. Il restera dès lors à ajouter les solos de guitare de Mike et les parties chantées pour lesquelles les interprètes sont en cours de recrutement.

Autant Mike s'était attelé seul à la production de ses dix maquettes (il avait même assuré les parties chantées), autant pour sa réalisation, il délègue largement, à un niveau rarement atteint sans sa carrière. Et Mike ne délègue pas à n'importe qui, mais à un groupe de vétérans incontestés de la musique rock (voir cette vidéo).

Band

 

La production de l'album est assurée par Steve Lipson (Jeff Beck, Cher, Frankie Goes To Hollywood, Annie Lennox, Pet Shop Boys...) qui a recruté avec Mike pour les sessions américaines :

- A la batterie, John JR Robinson (né en 1954, un an plus jeune que Mike), qui a déjà joué pour Michael Jackson, Madonna, Eric Clapton, Barbra Streisand... et sur le dernier Daft Punk ! John Robinson avait déjà collaboré avec Mike sur Tubular Bells 2 et sur le medley Tubular Bells de la Cérémonie d'Ouverture des Jeux Olympiques de Londres 2012.

Lipson

De gauche à droite : John JR Robinson, Steve Lipson

 

- Aux claviers Matt Rollings, américain de 49 ans, ayant surtout travaillé avec Lyle Lovett, mais aussi avec Mark Knopfler, Sheryl Crow, Billy Joel, Johnny Cash ou encore les Chieftains...

MattRollings

 

- Aux guitares rythmiques Michael Thompson, également américain, un an plus jeune que Mike. C'est un guitariste de studio également très sollicité (Joe Cocker, Madonna, Céline Dion, Shania Twain...). Ici une vidéo de Michael avec son matériel dans le studio.

    MThompson

 

- A la basse, Leland Sklar, américain de 66 ans, qui a joué pour un nombre impressionnant d'artistes depuis le début des années 70 (Doors, Crosby, Stills, Nash & Young, Hall & Oates, Toto, Phil Collins...)

LelandSkar

Leland a posté deux messages sur Facebook pendant les sessions. Le jeudi 27 juin : "En studio cette semaine, je travaille sur un album pour Mike Oldfield, connu pour Tubular Bells. Grand groupe... Michael Thompson, Matt Rollings, John JR Robinson et moi avec Stephen Lipson comme producteur. Je travaille au Village D. Le plus drôle est que Mike Oldfield est aux Bahamas et il avec nous sur Skype! J'aime le nouvel ordre mondial !"    

Quelques jours plus tard, le dimanche 30 juin : "Nous venons de finir l'album de Mike Oldfield ce soir. Ca a été une des meilleures semaines en studio depuis des lustres. Un groupe de la mort, un producteur fabuleux, un super ingénieur du son et son adjoint et un artiste très cool avec de grandes chansons dans lesquelles nous pouvions mordre à pleines dents. Tout le monde a sorti le grand jeu. Voici la bande, de gauche à droite. Chris Owen, adjoint, moi, Stephen Lipson, producteur, Matt Rollings, claviers, JR, batterie, Michael Thompson, guitare et Howard Willing, ingénieur du son."

MikeOldfield2013band2

 

 

Oldfieldskype2Mike Oldfield participe à la production depuis sa maison des Bahamas, comme il l'explique dans ces deux messages postés par Caroline Monk sur Facebook. Le 27 juin : "Salut tout le monde, les sessions à LA ont lieu en ce moment-même et Steve Lipson est là-bas. Je suis connecté et j'interviens comme co-producteur à distance avec deux caméras Skype et un streaming audio live avec Nicecast. C'est fantastique ! Les musiciens sont les meilleurs possibles et jusqu'à présent nous avons enregistré deux bandes son qui sont vraiment rock n'roll. Je suis impatient de la prochaine journée et nous avons un choeur gospel magnifique qui arrive Samedi. Steve va ensuite amener les pistes à Londres et nous finirons les chants. Je vais ajouter les guitares en même temps et ensuite ce sera le temps du mixage. Je suis impatient d'entendre la chose terminée ! Love Mike"

Ensuite, le 30 juin : "Il y a eu une session magnifique la nuit dernière à travailler sur un morceau appelé Chariots ça donne envie de taper du pied tellement c'est bon avec les batteries de JR tapant comme des massues. Au playback nous étions tous en train de secouer la tête des deux côtés du continent américain avec Steve Lipson jouant de la air guitar et moi à Nassau. J'ai vu Steve prendre quelques photos et je vais lui demander si on peut en avoir une ou deux pour le groupe [Facebook]. Love Mike"

Oldfieldskype

Les écrans de Mike Oldfield aux Bahamas

 

Lors de la convention de fans organisée le 6 juillet, Mike a donné (via Skype) quelques informations supplémentaires. Les principales sont !

- Toutes les chansons seront chantées par un jeune chanteur prénommé Luke.

- L'album ne sortira que début 2014

- Une chanson est inspirée par le spectacle des jeux olympiques, une autre par un séjour en Irlande de Mike dans les années 80 (un souvenir d'une bouteille de whisky bue avec des amis lors d'une journée froide et pluvieuse).

 

L'article sera complété si d'autres nouvelles sont postées. Le fil d'info principal du moment est le groupe Facebook "Mike Oldfield personal"

Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 23:00

Dans l'épisode précédent de cette biographie consacrée à Mike Oldfield, nous avons vu combien l'enregistrement de Tubular Bells avait été un acte héroïque, Mike et ses collaborateurs faisant face à une succession de défis techniques.

Le mixage terminé, les défis techniques ne furent pas terminés pour autant. Le pressage s'avèra compliqué également, et l'ironie du sort voulut que ce soit à cause... des cloches tubulaires ! Mike tenait à ce que les cloches tubulaires soient très sonores et lors de l'enregistrement il les avait cognées avec un marteau (et non un maillet en bois) pour les faire résonner avec force. Au pressage, il s'avère impossible de graver un son aussi fort. La difficulté fut contournée en baissant le niveau sonore général de quelques dBs et en utilisant la qualité de vinyle réservée habituellement aux disques classiques... Tom Newman dit plus tard "je crois que Virgin a été la première maison de disques à sortir un disque de rock en utilisant un pressage classique."

TubularBellsLa réalisation du disque touchait alors à sa fin et l'album n'avait encore ni titre, ni pochette. Pendant toute la durée de l'enregistrement, Mike s'y référait sous le nom d'"Opus 1". L'importance "dramatique" des cloches tubulaires à la fin de la partie 1 avait déjà fait dire à quelqu'un de l'équipe que "Tubular Bells" serait un bon titre, mais rien n'était encore arrêté alors. Richard Branson (qui songeait sans doute déjà à la promotion qu'il devra faire), militait pour "Breakfast in Bed". Et il visualisait une pochette montrant un oeuf coque dégoulinant de sang... mais Mike refusa.

C'est au moment de la réalisation de la pochette que le titre s'imposa, c'est en tout cas comme cela que Mike le rapporte dans "Changeling". Branson confia la réalisation de la pochette au photographe Trevor Key, et Mike lui demanda de représenter une cloche tubulaire "cassée en morceaux". En attendant de voir le résultat, l'idée s'imposa à Mike. Puisque la pochette devait représenter une cloche tubulaire, le titre de l'album coulait de source : "Tubular Bells". Quelques semaines après, Mike vit le résultat du travail de Trevor Key, avec une cloche non pas brisée, mais pliée en trois, selon cette forme devenue maintenant mythique...

fausttapes.labelLe Vendredi 25 mai 1973, le nouveau label Virgin Music sortit ses quatre premiers albums : Tubular Bells (V2001), Flying Teapot de Gong (V2002), Manor Live (V2003) et The Faust Tapes (VC501). Simon Draper, de Virgin, avait le sentiment que le disque de Mike Oldfield pourrait créer l'évènement. La présentation du disque aux commerciaux d'Island records (qui avait en charge la distribution) s'était soldée, chose rare, par des applaudissements. Les premières critiques dans la presse furent également bonnes, mais pendant les premiers jours, les courbes des ventes restèrent plates...

C'est là que le talent de Richard Branson contribua à créer le phénomène "Tubular Bells", en déployant toute son énergie à promouvoir le disque d'un musicien reclus (socialement parlant).

Branson avait invité le DJ radio John Peel à déjeuner sur sa péniche Alberta et lui avait fait écouter l'album. Conquis, John Peel programma, le mardi 29 mai 1973, sur BBC Radio 1, dans son émission "Top Gear", toute la face 1 du disque, en commentant "cela fait six ans que je présente Top Gear et c'est sans doute un des disques les plus impressionnants que j'ai eu la chance de diffuser, vraiment un disque remarquable".

 

 

QEH1973Pour créer un "évènement" médiatique, Richard Branson avait besoin d'un concert. Il organisa alors un grand concert prévu le 25 juin au Queen Elizabeth Hall (800 places) avec une brochette de musiciens du moment dont Mick Taylor des Rolling Stones.

C'est dans les semaines précédantes le concert que Mike Oldfield place, dans ses mémoires, la signature de son contrat avec Virgin, alors que Richard Branson la place au début de l'enregistrement de Tubular Bells. Quoiqu'il en soit, les deux rapportent tout deux que le contrat était une copie pure et simple du contrat liant Sandy Denny à Island Records, Virgin n'ayant aucune expérience de la signature de contrat d'artistes. Mike fut donc le premier artiste signée chez Virgin, et les contentieux futurs autour de ce contrat entre Mike et Vrigin pourraient justifier un article à eux seuls !.

La préparation du concert exigea que Mike rédige les partitions de tous les instruments et des répétitions eurent lieu à Shepperton Studios. On sait que pour obtenir de Mike qu'il fasse ce concert, Richard Branson dût lui donner sa Bentley... mais chacun y va de sa variante... Mike raconte qu'il l'avait demandée lorsque Branson l'interrogea sur ce qu'il voudrait pour accepter de faire le concert. Richard Branson en donne une version plus romancée et dramatique. Selon lui, Mike décida de ne pas jouer quelques heures avant le début du concert et Branson l'emmena faire un tour en Bentley pour le faire changer d'avis... et finit par lui promettre la Bentley s'il jouait...

Quoiqu'il en soit, le concert eut lieu, de façon catastrophique selon Mike, rien ne se passant comme prévu. Il s'acheva malgré tout par une standing ovation qui laissa Mike pantois, avec un sentiment de répulsion étrange et sans doute le début d'un rapport compliqué de Mike Oldfield à Tubular Bells à partir de là.

movieposterAprès le concert, Branson continua son travail de promotion, achetant des pages de magazines pour faire la publicité de l'album, organisant une interview de Mike par le journaliste Karl Dallas. L'enregistrement vidéo du concert au Queen Elizabeth Hall ayant échoué pour des raisons techniques, un autre concert fut enregistré en studio dans le cadre de l'émission BBC 2nd house, le 30 novembre 1973 et diffusé le 1er décembre sur BBC2. La vidéo est aujourd'hui disponible sur plusieurs DVD de Mike Oldfield.

Pour assurer la promotion de "Tubular Bells" aux Etats-Unis, Richard Branson s'approcha d'Ahmet Ertegun d'Atlantic Records. Celui-ci se trouva fort marri d'avoir à promouvoir la musique d'un artiste ne voulant faire aucune tournée. Il s'en sortit finalement en plaçant un extrait de l'album sur la bande sonore du film l'Exorciste, avec le succès qu'on lui connaît. L'Exorciste sortit aux USA le 26 décembre1973 à un moment où l'album avait déjà commencé à avoir du succès au Royaume-Uni, mais il contribua à amplifier ce succès et à le propager dans d'autres pays.

L'album entra dans les charts anglais le 14 juillet, en 31e position. Il monta ensuite très vite vers le haut du classement, jouant au yoyo pendant plusieurs mois sans le quitter, pour finalement arriver 1er au bout d'un an en détrônant... Hergest Ridge ! qui venait de sortir et avait boosté visiblement son prédécesseur par la même occasion...

La réaction de Mike, face à ce succès, fut de ne plus décrocher son téléphone, prendre sa bentley avec sa copine et partir dans les contrées rurales de l'Ouest de l'Angleterre acheter une petite maison perdue... The Beacon, à Kington, où il vivra comme un ermite et composera ses deux albums suivants. Mais c'est la suite de l'histoire...

Repost 0
Published by Nicolas - dans Biographie
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 00:15

Oldfield2012

La sortie d'un nouvel album de Mike Oldfield en 2013* est une perspective qui commence à de dessiner de plus en plus nettement. De nouvelles informations parues depuis cet été précisent également ce que seraient les traits marquants de ce disque. Que savons-nous ?

(A la suite des informations recueillies le 6 juillet, nous savons maintenant que la sortie aura lieu début 2014)

Rappelons tout d'abord que les premiers signes du retour de Mike Oldfield à la composition datent du printemps 2010. Fanny Oldfield avait alors fait allusion dans un blog au nouvel album sur lequel travaillait son mari Mike Oldfield. Seul le titre de travail de cet album ("Telecaster") avait filtré. 

On ne devait réentendre parler de ce projet qu'un an plus tard, lors d'un entretien donné par Mike Oldfield à BBC Radio 6 en juillet 2011. Il semblait alors que le projet avait évolué.

 

Oldfield seven 2012La  participation de Mike Oldfield à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques londoniens a été suivie d'une vague d'articles dans la presse anglaise, dans laquelle on pouvait de nouveau glaner quelques infos.

En juillet 2012, Mike déclarait au Telegraph que parmi ses projets en cours figurait "une des rares choses que je n'ai pas faite - un album rock" et qu'une des chansons de l'album aurait pour thème la "violence domestique", apparemment inspirée par l'enfance d'Oldfield aux côtés d'une mère atteinte de troubles psychiques. Un peu plus tard dans le magazine Mojo : "J'en ai marre de tous ces ordinateurs et échantillonneurs, le prochain album sera du rock dur*, beaucoup de guitares, des vraies batteries, des vraies voix, des orgues Hammond" (*Mike dit "hard rock" mais je ne pense pas que ce soit le hard rock en tant que genre...)

 

En novembre 2012, c'est Caroline Monk, de nouveau P.A. (personal assistant) de Mike Oldfield, qui publie des informations beaucoup plus précises sur l'avancement de ce nouvel album : 

"Nouvel album rock

Mike jouera de tout les instruments sauf les batteries et il y aura un solo de guitare sur chaque morceau. A ce jour il a réalisé 9 démos et a des idées pour le 10e morceau. Mike assure les parties chantées sur les démos mais son intention et que tout les morceaux ou presque seront interprétés par les chanteurs ou chanteuses les plus talentueux, adaptés à chaque morceau. Le choix des interprètes est en cours de discussion et pourraient être des artistes connus ou peut-être moins bien connus.

Mike est au stade de discussions préliminaires avec Steve Lipson pour l'avoir comme co-producteur. La compagnie de disque Mercury/Universal est très enthousiasmée par le projet. L'album ne comprendra que des guitares live, des basses et des orgues hammond avec des cordes live. Les batteries ont été enregistrées par John Robinson."

 

Pour donner un petit aperçu de ce que cela implique

- John Robinson a déjà travaillé avec Mike Oldfield sur Tubular Bells 2 ("Altered States") et sur le medley des J.O. 2012 (la partie "swing" de Tubular Bells notamment...), à chque fois donc sur des morceaux très rythmés et plutôt vitaminés !

- Steve Lipson a collaboré avec Trevor Horn et a produit des albums de Frankie Goes to Hollywood, Propaganda, le dernier Jeff Beck (2010) et le dernier Ultravox (2012)

- L'orgue Hammond est typique du rock fin années 60 / début 70 et c'est une sonorité caractéristique des chansons des Deep Purple, Emerson Lake & Palmer ou les premiers Yes.

 

Le 7 décembre 2012, c'est Mike Oldfield lui-même qui donne sur Facebbok de nouveaux détails sur l'avancement du projet :

"Salut tout le monde !

Je viens de finir la dernière démo pour l'album rock.

Il y a 10 chansons en tout et je viens d'envoyer la dernière à Steve Lipson qui travaille dur sur un projet de film à L.A.

Ces chansons sont profondément personnelles et viennent d'expériences vécues, passées et présentes.

De la musique qui vient du fond du coeur.

Il y a seulement quelques aspects légaux à travailler avec Mercury et après nous pourrons commencer à organiser des sessions live.

Il y aura 5 morceaux enregistrés par les meilleurs musiciens live à L.A. et les 5 autres lives à Londres.

Ensuite Steve et moi allons travailler ensemble à travers le monde pour enregistrer les parties chantées et bien sûr mes guitares.

Caroline sera chargée de tweeter en direct lors des sessions.

Rien que des choses excitantes, donc place à une année 2013 étonnante.

Plein de bons souhaits,

Mike."

 

Apparemment Mike Oldfield songe à utiliser les réseaux sociaux (Facebook, Twitter...) pour informer en temps réel de la réalisation de l'album... et peut-être créer un buzz et ainsi participer lui-même à la promotion de ce nouvel album.

 

L'album prend en tout cas la direction d'un album de 10 chansons, il n'est nul part évoqué des instrumentaux. Diverses réactions sur le net témoignent d'une inquiétude que l'album ressemble à Earth Moving (qui était également constitué de 10 chansons...), mais il y a une différence notable entre les deux projets qui devrait se ressentir dans la qualité de l'album : à l'époque d'Earth Moving, c'est Virgin qui voulait un album de chansons alors que Mike Oldfield avait plutôt de l'inspiration pour des instrumentaux. Aujourd'hui c'est Mike qui est lui-même motivé par un album de chansons, avec semble-t-il une expression très intime dans les textes.

Repost 0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 12:46

En VO pour le moment, avec quelques parties significatives traduites sans doute un peu plus tard

 

Vidéo postée sur son site officiel :

 


 

Entretien accordé au Telegraph

Repost 0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 00:39

Oldfield Olympics1

 

La cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Londres a permis à Mike Oldfield de se produire devant un Stade Olympique  plein à craquer dans lequel venait d'entrer la Reine d'Angleterre et devant des millions de téléspectateurs.

 

Le spectacle d'ouverture de Danny Boyle (Trainspotting, Slumdog Millionnaire...) comprenait quatre tableaux séparés par des interludes vidéo. Après un premier tableau "bucolique", le second tableau (Pandemonium) montrait en un raccourci saisissant la transformation des campagnes anglaises lors de la Révolution industrielle. Suivit ensuite un intermède vidéo montrant Daniel Craig rencontrant la Reine Elisabeth Ier, la Reine d'Angleterre fit son entrée solennelle dans le stade de Wembley.

 

Commence alors le troisième tableau du spectacle, intitulé Second to the right, and straight on till morning.

 

A 21h30, les lumières s'éteignent alors dans le stade avant que ne retentissent les notes familières de "Tubular Bells"...

 

Les deux vidéos que j'avais faites ayant été désactivées sur You Tube, je vous propose de revivre ce passage sur TF1 Replay en suivant ce lien. La séquence avec Mike Oldfield commence à 1h33 et dure une douzaine de minutes.

 

 


 
Mike Oldfield joue un "medley" d'une douzaine de minutes, mêlant :
- Une version très raccourcie de l'introduction de Tubular Bells,
- De nouveau les thèmes de cette introduction, dans une version "swing" inédite
- Le morceau "Peace" (merci Jérôme), de la face 2 de "Tubular Bells", dans le spectacle c'est le moment où les enfants sont mis au lit
- De nouveau l'introduction de "Tubular Bells", dérivant dans sa variante "Secrets" de "Tubular Bells 3", ceci pendant la narration de J.K. Rowling (auteur de Harry Potter)
- Les cloches de "Far Above the Clouds" - extrait de Tubular Bells 3, lorsqu'arrivent Voldemort et lez "méchants" dans le spectacle puis les Mary Poppins...
- Un passage de trompettes inédit
- Une version raccourcie de "In Dulci Jubilo" lors de la danse de réjouissance finale,
- Le final crescendo au piano est un "tout nouveau morceau" de Mike (source : Daily Telegraph) et non les Chariots de Feu comme le suggère Gilles Bouleau.
Ce medley a été enregistré dans une version studio disponible sur l'album officiel des Jeux Olympiques, disponible sur Amazon.co.uk et que je vous recommande !
De plus :
Luke Oldfield peut être aperçu à la guitare à 6:50 dans la 1ère vidéo.
1200 figurants dont des patients and du personnel du Great Ormond Street Children's Hospital (G.O.S.H.) effectuent un spectacle en l'honneur du National Health Service (N.H.S., le service de santé national britannique).
Une partie du spectacle met à l'honneur JK Rowling et une marionnette géante ressemblant à Voldemort.
Repost 0
Published by Nicolas - dans Actualités
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 11:32

MO2012

 

Au vu des propos que Mike a tenu dans les rares interviews qu'il a données les douze derniers mois, on pouvait espérer un peu de nouveauté au cours de l'année 2012. Pour le moment, toujours pas de nouveauté en vue, mais quelques évènements tout de même dont un évènement exceptionnel.

 

 

QE2Tout d'abord Mike Oldfield continue à revisiter son catalogue Virgin en rééditant cet été Platinum et QE2 en éditions Deluxe. Ces éditions semblent moins prometteuses que celles des quatre disques déjà sortis (Tubular Bells en 2009, Hergest Ridge et Ommadawn en 2010 et Incantations en 2011) car elles ne contiennent aucun véritable inédit et aucun mix 5.1. On sait que de nombreuses bandes magnétiques de l'époque avaient été perdues dans le cas d'Incantations, sans doute Mike a t-il rencontré le même problème en exhumant ses enregistrements de Platinum (1979) et QE2 (1980)...

 

 

Par ailleurs, Mike Oldfield sort également cet été deux nouvelles compilations.

- L'une consiste en un coffret à petit prix (moins de 25 €) contenant les 6 premiers disques de sa discographie avec un packaging spécifique et le tout en édition limitée (les disques correspondent aux nouvelles versions comprises dans les éditions Deluxe...)

- L'autre s'appelle "Two Sides" ("deux faces") et se veut une compilation de titres "choisis par Mike Oldfield lui-même". C'est la compile à jour puisque les plages choisies vont de Tubular Bells (1973) à Music of the Spheres (2008). Son intérêt pour le fan est d'inclure la face B "Tattoo" de 1992. Paradoxalement, parmi les rares albums non représentés figurent Platinum et QE2... une incitation à acheter tout le paquet de nouveautés ?

 

 

Le lancement de "Two Sides" s'accompagne de l'ouverture d'un concours proposant aux fans de remixer Tubular Bells. Le site Indabamusic met à disposition des fichiers sources de Tubular Bells. Les remixes doivent être soumis avant le 20 août et seront jugés par Mike lui-même...

 

Indaba

 

On pourrait se demander pourquoi autant de buzz concentré au coeur de l'été ? L'hypothèse qui a été vérifiée ce vendredi 27 juillet est que Mike Oldfield a été un des artistes participant à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres 2012, réalisée par Danny Boyle. Des articles dans la presse britannique avaient laissés fuiter que la musique du show comprendrait des extraits de "Tubular Bells" et "In Dulci Jubilo". Mike est arrivé à Londres ce week end, et est interviewé à la radio samedi 28 juillet. 

 

Ce serait là sans doute le "projet de toute une vie" ("the project of a lifetime") que Mike évoquait en début d'année sur le site Quested.

 

Oldfield Olympics2

 

Two Sides - The Very Best of : parution le 30 juillet 2012. Commandez-le sur fnac.com ou Amazon.fr

Mike Oldfield Classic Album Selection : coffret 6 disques, parution le 30 juillet 2012 : annonce sur store.universal et commande sur Amazon

Platinum (édition Deluxe) et QE2 (éditions Deluxe) sont indiqués pour le 23 juillet sur mikeoldfieldofficial mais le 30 juillet sur fnac et Amazon.

Repost 0
Published by Nicolas - dans Actualités
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 19:18

Remise à jour de cet article, initialement publié le 7 février 2007, en hommage à David Bedford qui vient de disparaître.

 

 

(Décédé en octobre 2011, David Bedford a été un ami et collaborateur d'Oldfield depuis 1970)

 

Né à Londres le 4 août 1937, David Bedford est issu d'une famille de musiciens. Il effectue des études à l'Académie Royale de Musique de 1958 à 1961. Il sera plus tard professeur et compositeur résident au Queen's College de 1969 à 1981.

 

A la fin des années 60, il est chargé d'arranger les chansons du spectacle "From Marie-Antoinette to the Beatles" pour un ensemble de cinq instruments. Le stage manager de ce spectacle, Ian Knight, avait auparavant travaillé avec Soft Machine.  Aussi, quand Kevin Ayers, ex-Soft Machine, chercha quelqu'un pour réaliser des orchestrations sur son album Joy of a Toy, Ian Knight lui suggère de solliciter Bedford. Kevin Ayers l'enrôle ensuite comme claviériste pour le groupe de musiciens qu'il se constitue, The Whole World. David Bedford y fait la rencontre de Mike Oldfield, lorsque ce dernier est recruté en tant que bassiste. Pendant l'année où Mike et David jouent ensemble au sein du Whole World, Bedford, 32 ans, prend le jeune Oldfield de 16 ans sous son aile. Il l'encourage dans ses projets de musique instrumentale et lui suggère d'écouter des oeuvres de Delius ou encore Vaughan Williams, notamment.

 

Dans les premières années de Mike Oldfield chez Virgin, David Bedford reste un collaborateur récurrent et fréquent. Il fait d'ailleurs lui aussi partie des artistes signés chez Virgin. Richard Branson lui demande de créer les versions orchestrales de Tubular Bells et Hergest Ridge (Bedford a également aidé Mike Oldfield pour les cordes et choeurs de la version originale d'Hergest Ridge). Mike travaille avec lui sur les morceaux courts Don Alfonso (c'est Bedford qui chante), Speak' (Tho you only say Farewell), First Excursion. A l'inverse, Mike Oldfield est souvent associé aux albums de musique instrumentale de Bedford, où il développe un jeu de guitare souvent plus aventureux que sur ses propres albums : Nurses Song With Elephants, The Odyssey, Instructions For Angels, Rime of the Ancient Mariner, Star's End.

 

En 1976, alors que Virgin traverse des difficultés financières critiques, Richard Branson congédie une partie des artistes du label et pami eux, Bedford. David Bedford écrit une longue lettre à Branson pour lui dire combien il comprend sa décision, compte tenu des faibles ventes de ses albums et lui assure qu'il ne lui en veut pas. Le même jour, il écrit aussi à Mike Oldfield pour lui dire que Branson est une "merde", un "salaud" et un "parasite". Malheureusement, il met les lettres dans les mauvaises enveloppes...

 

Par la suite, David Bedford travaille encore sur Incantations en 1978, puis pour la tournée 1979 (arrangements pour orchestres et vibraphones), sur Platinum (arrangements des choeurs de North Star), QE2 (Arrival et Wonderful land) et surtout sur la B.O. pour La Déchirure. En 1983, Mike crée son propre label et publie une ancienne oeuvre inédite de Bedford, créée en 1971 : Star Clusters, Nebulae and Places in Devon.

 
 Au délà de cette amitié et de ces collaborations avec Mike (qui ne semblent pas s'être poursuivies au delà de 1984...), David Bedford a travaillé sur d'autres musiques de film et notamment sur celle de Mission, avec Ennio Morricone. Il a également écrit beaucoup de musique classique pour enfants et scolaires.

 

David Bedford est décédé le 1er ou 2 octobre 2011, à l'âge de 74 ans, des suites d'un cancer du poumon. Mike Oldfield lui rend cet hommage sur le site BASCA :

"Je suis vraiment attristé d'apprendre le décès de mon ami David Bedford. Son soutien à ma musique au début des années 70, avant le succès de Tubular Bells, m'a donné la volonté de continuer à faire de la musique instrumentale, même quand mon oeuvre était refusée par toutes les maisons de disques. Il était un grand compositeur et un être humain merveilleux. Merci beaucoup David. Mike Oldfield"

 

David-Bedford-2009

 

Le site officiel de David Bedford, en anglais, se trouve ici.

Repost 0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 21:54

Après vous avoir proposé un fichier de coordonnées consultable avec Google Earth présentant les lieux de vie de Mike Oldfield depuis sa naissance (voir cet article), je vous propose maintenant un tour du monde au travers de tous les lieux marquants de la musique de Mike Oldfield : lieux ayant influencé ou inspiré sa musique, ses pochettes, ses titres d'instrumentaux, ainsi que les lieux des concerts les plus remarquables de Mike.

 

GoogleEarth2

 

Pour le télécharger, cliquez sur l'image ci-dessus ou bien ici.

 

Contrairement au fichier proposé précedémment, qui ne proposait que des vues aériennes, les emplacements de ce fichier nommé "Places related to Mike Oldfield's music" sont paramétrés pour profiter des effets 3D de Google Earth.

Il convient donc d'une part d'activer l'affichage des Bâtiments 3D (en bas à gauche de Google Earth) et d'autre part d'afficher le relief (Outils>Options>Vue 3D puis dans "Qualité du relief" mettre le "facteur d'élévation" à "2").

 

Sans l'affichage du relief, vous n'aurez pas le rendu visible ci-dessous (exemple de Mount Teide).

GoogleEarth3

 

 

Sans l'affichage des Bâtiments 3D, vous n'aurez pas le rendu visible ci-dessous (exemple de Berlin), et les angles de vues proposés perdront leur intérêt. Notez cependant que l'affichage des bâtiments 3D prend plusieurs secondes, et que si vous activez la fonctionnalité "lancer la visite", qui vous emmène séquentiellement sur les 30 lieux proposés, la plupart des bâtiments n'auront pas le temps de s'afficher.

 

GoogleEarth4

 

 

Comme dans le fichier proposé précédemment, les commentaires sont en anglais et français. Je suis preneur de vos retours, remarques ou corrections pour améliorer ce fichier que je remettrai sans doute à jour de temps à autre.

 

20/09/2011 : Mise en ligne de la version 2.0

Repost 0